Honorius né le 9 septembre 384 et mort le 15 août 423 est un des empereurs romains régnant lors des invasions barbares. L'empereur dépose le consulat[p 6], qu'il détient depuis 31 av. Trajan est le premier empereur romain issu d'une famille établie dans une province, mais celle-ci est en fait originaire d'Italie et s'est installée en Bétique en tant que colons. Cette chronologie de Rome liste les principaux événements de la cité jusqu'à l'époque actuelle. S'ouvre alors une période nouvelle et décisive dans l'instauration du principat, un régime politique qui apparaît comme un retour aux institutions républicaines[m 2]. 1 : 10200000 Lapie, M. (Pierre), 1779-1850. Le IIIe siècle est désormais plutôt décrit comme marqués par quelques grandes crises mieux définies du point de vue chronologiques : crise politique en 238, deux graves crises dans les années 250 et 260, la période la plus dure pour le pouvoir impérial. Le 30 avril 313, Licinius vainc Maximin près de Périnthe, en Thrace[p 77]. Constantin obtient les diocèses des Pannonies (en) et de Macédoine (en), et les deux hommes élèvent au rang de césar leurs fils respectifs[46]. Il y avait de nombreuses autres religions dans l'Empire. Se reporter à l'article sur la Rome antique et à la série d'articles associés pour connaître l'histoire de Rome comme civilisation antique, républicaine et impériale et la chronologie impériale associée. Il sauve un temps l'Empire de l'anarchie et entame d'importantes réformes politiques, militaires, économiques et sociales. J.-C. Julius Nepos prétendait toujours au titre d'empereur d'Occident depuis son réduit de Dalmatie, et était reconnu comme tel par l'empereur byzantin Zénon, ainsi que par Syagrius, qui était parvenu à sauvegarder une enclave romaine dans le nord de la Gaule. Les Bagaudes sont vaincus en 285 ou 286, Allectus, successeur de Carausius, est vaincu en 296 par Constance Chlore, les peuplades germaniques vaincues également (soumission du roi des Francs, Gennobaud, victoire sur les Alamans à Vindonissa vers 297)[p 60]. Cette mesure de limitation des prix est toutefois un échec[29]. Il se base sur la hiérarchie existante sous la République et l'adapte au nouveau régime[m 5],[p 17]. Les deux frères se divisent « l'armée, les fonctionnaires, les ressources de l'État »[57]. Sa popularité, excellente jusque là, tombe en flèche, des conspirations naissent et échouent, telle la conjuration de Pison, et les exécutions se multiplient, Néron poussant même Sénèque au suicide[m 27],[p 37]. Auguste, reconnu comme princeps, ce qui signifie le « Prince du Sénat », devient le chef officiel de l'État romain[p 3],[m 5]. Author Holy Roman Empire 1000 map-fr.svg: Sémhur derivative work: OwenBlacker | Discussion Other versions Ce gros volume de près de 800 pages est repris intégralement dans " Points histoire ", en trois volumes : - Le Haut-Empire (27 av. La légitimité impériale qui reposait sur la victoire est soumise à rude épreuve : la crise militaire encourage les usurpations : les armées cherchant un général efficace et les régions menacées désirant un empereur proche pour les protéger. La filiation divine est renforcée par la sacralisation de l'empereur dans la vie de tous les jours. Roger Rémondon analyse également la faillite du système dioclétianien par l'incompatibilité des deux règles sur lesquels il était fixé[41] : la cooptation, choix arbitraire et humain qui désigne les successeurs — et même les empereurs : Licinius en 308, qui est d'emblée coopté comme auguste —, et l'automaticité de la succession — les césars deviennent automatiquement augustes, et le plus ancien devient le primus Augustus, « premier auguste ». En mai-juin 238, Gordien III, le petit-fils de Gordien Ier devient empereur[7]. L'état le plus récent de la recherche relativise cependant le caractère général et continu de la crise. On trouve trace de lui au milieu des années 500, ce qui laisse à penser qu'il aurait survécu à Julius Népos. Cette définition, issue de l'encyclopédie en ligne Wikipédia, est probablement la plus simple et concise qu'il soit, et elle est d'ailleurs fortement complétée dans les lignes qui suivent. D'autre part, il recourt à de véritables innovations dans le domaine financier. Date 27 August 2011, 13:49 (UTC) Source Holy Roman Empire 1000 map-fr.svg, originally based on HRR 10Jh.jpg (2005). Il agit alors pour préserver l'unité de l'Église, menacée par l'arianisme. À partir de l'année 298, la paix est assurée aux frontières, et Dioclétien se concentre alors sur les réformes intérieures[p 64]. Constantin Ier a passé une bonne partie de son règne en campagne : contre les barbares et contre ses compétiteurs durant les guerres civiles de la Tétrarchie. Ils sont battus par le gouverneur, resté loyal à Maximin, de la province voisine de Maurétanie. Philippe Richardot souligne que l'on affaire ici à « stratégie de riposte immédiate. Le christianisme se propage, le Colisée est construit à Rome. ROME ET EMPIRE ROMAIN - Les originesÉcrit par Raymond BLOCH • 5 635 mots • 1 médiaLe départ dans l'histoire d'une ville ou bien d'un peuple destiné à un haut avenir est, le plus souvent, entouré d'un halo qui le dérobe à un examen et à une vision précise. Bien qu'Auguste ne soit pontifex maximus qu'à partir de 12 av.  Aucun membre de la lignée des Julio-Claudiens n'est apte à prendre le pouvoir, et son règne, désastreux, ternit définitivement l'image de sa famille, qui n'est plus bénie et protégée par les Dieux. Les successeurs de Gallien sont tous des militaires à qui l'armée a donné une grande rigueur et la foi en l'éternité de l'Empire romain. Les premières années du règne de Néron, très jeune empereur de 17 ans, sont connues comme des exemples de bonne administration. Alors que l'Empire subit sur ses frontières septentrionales des pressions barbares, l'empereur sassanide du moment attaque entre 238 et 242 et à plusieurs reprises des villes et des camps romains basées en Mésopotamie, en Syrie et en Arménie. Il s'attaque à reculer la frontière à l'Elbe et non au Rhin, et c'est Drusus qui lance l'offensive et conquiert les terres germaines[m 10],[p 15], puis Tibère lui succède à sa mort[m 9],[p 14]. De 332 à 334 il lutte sur le Danube. Durant les huit premières années de son règne, l'empereur mène une politique commune avec le Sénat, laissant à l'assemblée d'importants pouvoirs. La succession impériale se fonde dès lors sur des principes héréditaires[m 20]. Histoire générale de l'Empire romain a été publié en 1974. Les hauts-fonctionnaires et certains comtes privilégiés participent au conseil privé de l'empereur, appelé consistorium (sacrum), « consistoire (sacré) ». Un chapitre de l'historiographie et de la réthorique gréco-romaines. « Tétrarchie » est le nom donné au régime politique construit petit à petit par Dioclétien, qui a consisté dans les faits pour l'empereur à se choisir des collègues (un auguste et un césar par auguste) pour l'aider à assurer la défense et l'administration d'un empire immense, attaqué de toutes parts, auquel un seul homme ne peut suffire. Le deuxième fils de Vespasien devient alors à son tour empereur, alors que la succession de Titus n'est pas préparée.  Le second meurt au bout de 8 ans de règne, sans grand acte. Il rétablit l'ordre et la paix à Rome ainsi que dans les provinces révoltées. Afin d'assurer une meilleure défense du monde romain contre les attaques des Germains (sur la frontières du Rhin et du Danube) et des Perses sassanides (en Mésopotamie), l'empire est divisé en deux parties. J.-C.[m 19],[p 6] et l'empereur se tourne vers Agrippa, son plus fidèle et ancien allié[m 19],[p 6]. Les deux nouveaux césars sont Sévère en Occident et Maximin II Daïa en Orient, tous deux amis de Galère[p 71]. Pour les remplacer, il crée les scholes palatines (environ 2 500 cavaliers), recrutées chez les Germains[49]. Octave Auguste Son décès rétablit un pouvoir à quatre : sont augustes en Occident Constantin et Maxence ; en Orient, Maximin II Daïa et Licinius[N 11]. Comme le souligne Jean-Michel Carrié, tout en tournant la page de la Tétrarchie, il ne ramène pas toutefois l'Empire à sa situation de 283. Un impôt spécial, l'annone militaire, est prélevé pour son entretien. Sur le plan administratif, Dioclétien multiplie les provinces pour rapprocher le gouverneur des cités, renforcer le contrôle sur ces dernières[21] et affaiblir les gouverneurs[22] — on passe ainsi d'une quarantaine de provinces en 284 à une centaine en 305. Il faut également se souvenir que c'est Dioclétien qui a choisi ses collègues, présentés par lui à l'armée — et leur dies imperii (jour anniversaire de leur arrivée au pouvoir) est le jour de leur désignation[p 59]. Mais très vite la situation se dégrade sur le Danube. Aurélien place ainsi l'Empire sous la protection de Sol Invictus (« le Soleil invaincu »), dont il tire son pouvoir[p 52], et il se fait appeler sur ses monnaies deus et dominus (« dieu et seigneur »)[p 52]. Son père Maximien revient à ses côtés et reprend son titre d'auguste. Appuyée sur l'appareil administratif romain, extrêmement développé, l'Église acquit une place prépondérante dans tous les territoires romains avant d'être chassée, par l'expansion de l'islam, d'une partie de ceux-ci. Licinius est battu près d'Andrinople, sa flotte détruite par le fils de Constantin, Crispus, et Byzance assiégée. « Arbre généalogique » de la Première Tétrarchie. … La présence romaine en Bretagne et en Germanie est sérieusement renforcée. Julien, cousin du défunt empereur, renonce au christianisme par amour de la pensée grecque[p 87], d'où son surnom « d'apostat ». Click here and draw a rectangle over the map to precisely define the search area. The original can be viewed here: Grandes invasions Empire romain-fr.svg: ... 1=Grandes invasions de l'Empire romain.}} Il négocie avec le roi Phraatès IV, l'Arménie revient sous la coupe romaine, Auguste récupère les enseignes prises aux légions de Crassus trente ans plus tôt, ainsi que les prisonniers encore en vie[m 7],[p 11]. L'année suivante il fait dresser un inventaire des biens des temples païens et confisque les métaux utilisables, pour lutter contre la crise financière (l'empereur dépense beaucoup)[pi 11]. J.-C., au terme d'un long discours au Sénat, Octave rend au Sénat et au peuple romain ses pouvoirs et l'État, auquel il a rendu sa liberté et la paix[m 3],[p 1]. Narrow your search with advanced settings, such as Years (from/to), Fulltext, Publisher, etc. Dans le même temps, le christianisme, d'abord persécuté, est progressivement accepté, encouragé, avant de devenir, en 380, la religion officielle et unique du monde romain (par l'édit de Thessalonique). La plupart des historiens (Theodor Mommsen, A. H. M. Jones, André Piganiol notamment) penchent pour une augmentation des effectifs sous Dioclétien[33]. Contrairement aux dire de certains historiens, la thèse de l'assassinat de Gordien par Philippe (celui-ci ayant remplacé le préfet du prétoire puis l'empereur, tous deux décédés à peu de temps d'intervalle) est aujourd'hui le plus souvent écartée. La frontière en Syrie est consolidée par la construction de la Strata diocletiana[N 5],[p 64]. Son règne voit le retour de la paix et de l'ordre politique[m 12]. J.-C., il refuse une nouvelle fois la censure, reçoit les insignes consulaires à vie et partage le pouvoir pour cinq ans : Agrippa reçoit l'imperium proconsulaire majeur ainsi que la puissance tribunitienne[p 7]. J.-C., la situation institutionnelle n'évolue pas, avec le onzième consulat de l'empereur. De 29 av. Par une loi, il reçoit tous les pouvoirs qu'ont détenus les Julio-Claudiens.  |Source=*File:Grandes_invasions_Empire_romain-fr.svg |Date=2011-07-22 05:07 (UTC) |Author=*[You cannot overwrite this file. 1 : 8500000 L'Isle, Guillaume de, 1675-1726. Les guerres civiles sont des guerres impies, et chaque Romain qui y a participé y est souillé, signe que les dieux ont abandonné Rome[m 14]. Les véritables successeurs auxquels pense Auguste sont les enfants de cette union, ses petits-fils Caius et Lucius, qui naissent respectivement en 20 et 17 av.