Les habitants de Melita sont une colonie de Phéniciens, qui commerçant jusque dans l'océan occidental, firent un entrepôt de cette île, que sa situation en pleine mer et la bonté de ses ports rendaient très favorable pour eux. Il faut retenir les évolutions les plus significatives. 22,6 % (≈55 000) anglophones et ≈32 000 italophones. Cette situation va se cristalliser à la fin du XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle autour d'arguments plus religieux que linguistiques. Ce qui est aussitôt démenti par l'orientaliste connu Wilhelm Gesenius dans Versuch über die Sprache Maltesische (Essai sur la langue maltaise), ouvrage où il souligne une grande similitude entre le maltais et l'arabe[c 9]. Enfin en 1962, MTV - la télévision publique maltaise - diffuse ses premières émissions télévisuelles[c 54]. Si les différences ont tendance à diminuer, la précision des études distingue de plus en plus de sous-systèmes. De plus sur le plan extérieur la Grande-Bretagne soutient le mouvement italien alors que, sur le plan intérieur maltais, elle fait la guerre aux irrédentistes italiens qui font des adeptes parmi les Maltais. Références tirées de L-Istorja tal-Ilsien Malti de Mario Cassar sur le site de L-Akkademja tal-Malti. Dans le même temps où la Sicile abandonnait le siqili (l'arabe sicilien), l'arabe maltais était de plus en plus confronté à une romanisation. Certes à Malte, l’anglais est couramment parlé, mais n’oublions pas que la langue nationale est le maltais. J.M. C'est pendant cette période que la culture maltaise va acquérir un de ses traits caractéristiques. A savoir que le maltais est une des langues vivantes les plus anciennes. Le vocabulaire maltais est marqué par une grande variété d'origine lexicale, trois grandes familles d'importances différentes : des origines sémitiques, des apports romans, principalement siciliens et italiens et des ajouts anglo-saxons. Enrico Mizzi a récupéré en 1917 la direction du parti que son père avait créé. Conjointement avec l'anglais, elle est l'une des deux langues officielles du pays[8]. À la différence de la Sicile, qui abandonne le dialecte arabe de l'ancien occupant pour retrouver les racines latines de ce qui est le sicilien, les Maltais vont faire vivre leur dialecte sur leur archipel à l'écart de sa langue mère ou des autres dialectes ifrikiyens. La Kummissjoni Liturġika tal-Provinċja Maltija (Commission liturgique de la province maltaise) commence en 1967 l'impression des textes de la liturgie maltaise pour terminer sa tâche en 1978 avec le Nouveau Testament. C'est en 1672 ou 1675, qu'il semble que Giovanni Francesco Bonamico ait traduit du français au maltais un poème Lill-Granmastru Cottoner (le grand-maître Cottoner). Un poème, Fuqek Nitħaddet Malta (Le superviseur parle de Malte), anonyme aussi, raconte la révolte des esclaves de 1749. Le vocabulaire maltais est l'épine dorsale de l'apprentissage. C'est pourquoi les mémoriser vous donnera un coup de pouce de 70% dans la langue. En fait, au XVIIIe siècle, du temps de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, les bâtiments de commerce de la flotte française étaient les plus nombreux à relâcher dans le port de La Valette. Ce travail se réalise sous la direction de Dun Karm Sant entouré de nombreux chercheurs[c 37]. Du temps des Hospitaliers, c'étaient souvent les chevaliers qui montaient et jouaient des pièces classiques françaises ou italiennes. Sa succession sera prise par Ġużè Aquilina, deuxième détenteur de la chaire de langues maltaise et orientales à l'université de Malte de 1937 à 1976[c 29], 112 ans après Vassalli, qui publie de 1987 à 1999 le Maltese-English Dictionary (Dictionnaire maltais-anglais) en 2 volumes et 80 000 entrées[82] et le English-Maltese Dictionary (Dictionnaire anglais-maltais) en 4 volumes et 120 000 entrées[83]. m mâlti, ʾmfysser byl-latîn u byt-taljân, Lexicon melitense-latino-italum : dictionnaire maltais-latin-italien, par Michelantonio Vassalli (1796), • Vestiges of Arabic nomenclature in Maltese surnames par Mario Cassar, • Some phonological changes in Maltese reflected in onomastics par Andrei Avram (2012), → clavier maltais pour écrire les caractères spéciaux de l'alphabet maltais, • Il-Kunsill nazzjonali tal-ilsien Malti (Conseil national de la langue maltaise), • règles de l'orthographe du maltais : publications, • L-Akkademja tal-Malti (Académie de la langue maltaise), • L-istorja tal-ilsien Malti : histoire de la langue maltaise, par Mario Cassar, • Basic Maltese grammar : grammaire de base, prononciation du maltais, par Grazio Falzon, • Maltese : le maltais, par Ray Fabri, in Revue belge de philologie et d'histoire (2010), • Maltese, an unusual formula : histoire du maltais, par Joseph Brincat, in Med magazine (2005), • études sur la langue maltaise par Martine Vanhove, • La langue maltaise, un carrefour linguistique in Revue du monde musulman et de la Méditerranée (1994), • Contacts de langues et complexification des systèmes : le cas du maltais, in Faits de langue (2001), • La dialectologie du maltais et son histoire in Revue d'ethnolinguistique (1999), • Le maltais et les interférences linguistiques, in Language in the Mediterranean area (2000), • La langue maltaise et le passage à l'écriture, in Codication des langues de France (2003), • De quelques traits préhilaliens en maltais (1998), • Un marqueur polysémique en maltais : għad in Bulletin de la Société linguistique de Paris (1997), • The verbal morphology of Maltese, from Semitic to Romance : morphologie verbale du maltais, par Robert Hoberman & Mark Aronoff (2003), • études sur la langue maltaise, par Benjamin Saade, • Italian derivation in Maltese, assessing productivity in contact, • Maltese, teach yourself : cours de maltais, par Joseph Aquilina (1965), • Grammatica della lingua maltese : grammaire de la langue maltaise, par Fortunato Panzavecchia (1845), • Maltese Grammar : grammaire maltaise, par Francis Vella (1831), • Versuch über die maltesische Sprache : essai sur le langue maltaise, par Wilhelm Gesenius (1810), • Wörterverzeichnis : vocabulaire maltais-allemand, • Grammatica della lingua maltese : grammaire de la langue maltaise, par Michelantonio Vassalli (1827), • Mylsen Phoenico-Punicum, sive grammatica Melitensis, par Michele Antonio Vassalli (1791) première édition. Il-bnedmin kollha jitwieldu ħielsa u ugwali fid-dinjità u d-drittijiet. Entre 1755 et 1759, il va publier deux autres études, l'une en 4 volumes écrite en maltais Damma tal-Kliem Kartaġiniż Imxerred fil-Fomm tal-Maltin u l-Għawdxin (Compilation des mots carthaginois utilisés à l'oral à Malte et à Gozo) et l'autre en italien Nuova Scuola dell’antica lingua Punica scoperta nel moderno parlare Maltese e Gozitano (Nouvelle étude de l'antique langue punique découverte dans le parler moderne du maltais et de gozitain)[78]. Un an après cette officialisation le 1er janvier 1934, les Maltais peuvent entendre pour la première fois une émission de radiodiffusion et dès 1939 commence la diffusion d'émissions littéraires. Gauche = Xellug. Cassola va y joindre la première partie d'un dictionnaire (la deuxième est perdue) de mots maltais-italiens de père Pelaġju (Bartolomeo) Mifsud[c 22]. Cette population, remarque Athanasius Kircher, parle une langue sémitique particulièrement pure (sans apport d’italien), au point qu'elle peut comprendre des moines maronites venus lui rendre visite[71]. Définitions de maltais. Mikiel Anton Vassalli présente dans cette première édition le maltais comme une langue punique. D'après Cardona, ce vocabulaire est typique de l'activité humaine du VIIe au Xe siècle et est suffisant (pour ce qui est parvenu jusqu'à aujourd'hui) pour exprimer toutes les idées de la vie commune comme des sentiments de cette époque[108]. Une première somme est tentée par E. Magro en 1906 avec la publication de English and Maltese Dictionary from A to L (Dictionnaire anglais et maltais de A à L) mais le deuxième tome n'a jamais paru. La collection Kullana Kulturali (Collier culturel) est composée de volumes dont chacun traite d'un sujet spécifique. Un problème reste posé aux linguistes : toute la toponymie maltaise, à l'exception remarquable du nom des îles de Malte et de Gozo, est d'origine arabe. Il est aussi possible de jouer avec la grille de 25 cases. Le premier dictionnaire de la langue maltaise est écrit par un chevalier de Malte français, François de Vion Thezan Cour en 1649. Le conflit linguistique se termine pendant la Seconde Guerre mondiale avec le passage devant un conseil de guerre et l'exécution des derniers partisans de l'Italie fasciste. Nom commun [modifier le wikicode] bint féminin (pluriel : ulied ou ulied bniet) Fille par la descendance, par opposition aux fils. Et pour s'écrire il y avait un préalable, l'existence d'un alphabet. Ses premiers travaux seront édités en 1914 dans le numéro 140 de la série des Livres au fil du temps sous le titre L-Ewwel Ward (Premières Roses). L'occupation aghlabide puis, en 921, fatimide de Malte dure jusqu'à la conquête normande en 1091, soit plus de deux siècles. La presse maltaise a joué un rôle déterminant dans la transformation du maltais parlé en maltais écrit, même s'il faudra encore attendre presque une quinzaine d'années pour l'officialisation du maltais en lieu et place de l'italien. Vous trouverez ici la traduction française de plus de 50 mots et expressions essentiels en arabe. La première caractéristique d'une langue sémitique est sa morphologie. Elle obtient la liberté d'impression quand l'administration coloniale introduit la liberté de la presse en 1839 mais elle ferme en 1845 quand la société-mère à Londres a des difficultés financières[87]. Cette même société édite, après la mort de Vassalli, ses traductions des Évangiles et des Actes des Apôtres. Les formes flexionnelles sont moins nombreuses en maltais que dans d'autres langues sémitiques ; le maltais a conservé huit formes principales auxquelles il faut ajouter quelques restes de formes anciennes[104]. Pendant la période normande, il a existé à Malte et en Sicile une vie culturelle qui s'exprime en siculo-arabe et s'écrit à l'aide de l'alphabet arabe. Kibir, qbir, signifie encore le diable dans le dialecte maltais, ce curieux débris de la langue punique (Michelet, Hist. mots d’origine arabe: Ses positions vont prendre d'autant plus de poids, que Vassalli est le premier titulaire de la chaire de langues maltaise et orientales de l'université de Malte, chaire spécialement créée pour lui en 1825. Une autre liste de 355 mots est publiée en 1664 avec le sens en anglais par un voyageur britannique sir Philip Skippon sous le titre de Account of a Journey Made Thro’ Part of the Low Countries, Germany, Italy, and France (Récit de voyage fait d'une partie des foules des Pays-Bas, de l'Allemagne, de l'Italie et de la France)[c 20]. Pendant sept siècles la langue maltaise s'est confrontée d'abord au sicilien avant de l'être à italien. En 1843, il existe au moins un autre théâtre à Birgu, le théâtre Vittoriosa. Apprenez le vocabulaire en maltais comme les vêtements, les langues, les pays, de voyage, des mots de survie, la classe, et des composants de la maison avec nos leçons en ligne, avec des exemples de grammaire et de sons pour vous aider à apprendre facilement et rapidement. Il y aurait environ 2 500 néologismes[116] créés pendant l'industrialisation des îles et leur décollage économique[117]. La grande notoriété qu'acquerra Soldanis à Malte biaisera longtemps les études ultérieures[72],[c 7], malgré la dénonciation de cette théorie, dans la seconde partie des années 1750, par le comte maltais Giovanni Antonio Ciantar (1696-1778), dans un travail académique jamais publié De Punica Melitensium Lingua (De la langue maltaise dite punique)[c 8]. En 2005, le gouvernement crée un organisme de surveillance de la langue maltaise le KNLM - Kunsill Nazzjonali tal-Ilsien Malti (Conseil national de la langue maltaise) qui émet en 2008, par Deċiżjonijiet 1 (Décision 1), les dernières adaptations de l'orthographe et de la grammaire maltaise[123]. Le Sette Giugno (7 juin 1919) une violente émeute éclate, le drapeau britannique est brûlé, l'armée tire, faisant quatre morts, Wenzu Dyer, Meanwhile, Manwel Attard, Giuseppe Bajada, et plus de cinquante blessés[93]. Mais l'émergence du problème linguistique vient tout remettre en cause lorsque Strickland décide d'introduire l'anglais dans les tribunaux. Elle est issue d’un mélange de différentes langues que tu pourras sûrement reconnaitre en écoutant parler les maltais, comme l’italien et l’arabe. N'apprendront que ce dont vous avez besoin. Charles Quint fini par accepter. Son comportement pro-italien le mène devant la cour martiale qui le condamne à un an de réclusion. Les études depuis de Sacy confirment la filiation directe du maltais moderne à l'arabe d'Ifriqiya par l'intermédiaire de l'arabe maltais. Après 1839, il est possible pour tout maltais d'ouvrir une société d'édition. À cette date, lors d'une action des Byzantins sur Malte, les musulmans proposent de libérer les esclaves et de partager leurs biens avec eux s'ils consentent à prendre les armes à leur côté pour contrer l'attaque, ce qui est effectivement fait. La dernière modification de cette page a été faite le 4 octobre 2020 à 16:15. Les plus anciens documents utilisant la langue maltaise ou parlant de celle-ci datent du XVe siècle et se retrouvent dans des archives notariales. Ces nouveaux arrivants vivifient la culture existante de l'archipel. L'orthographe et la grammaire de la langue maltaise ont été fixées en 1924 par la Għaqda tal-Kittieba tal-Malti (Association des écrivains maltais) qui demanda au gouvernement colonial de publier les règles sous le nom de Tagħrif fuq il-Kitba Maltija[122] (Information sur l’écriture du maltais). C'est dans cette revue que se trouvent compilés, numéro après numéro, sous forme d'inventaire, les mots maltais, hébreux, araméens et arabes dans le but de mettre en évidence les similitudes qui peuvent exister entre ces langues toutes sémitiques[c 11]. Il aura fallu environ deux siècles pour faire aboutir ce projet. La langue maltaise n'était traditionnellement pas écrite, l'écriture se faisant en italien. La production de littérature religieuse en maltais ne va plus cesser. Pour la contribution de français à la langue maltaise, il est possible de citer entre autres : bonġu → bonjour (buongiorno en italien), bonswa → bonsoir (buona sera), swarè → soirée (serata), kalepin → calepin (taccuino), absint → absinthe (assenzio), port → port (porto) ou xarabank → char à banc (disparu pour l'anglais bus). Les échanges commerciaux entre l'archipel et la Sicile et les mouvements migratoires influent fortement sur la pratique du maltais. La deuxième traduction littéraire est la Divina Commedia (la Divine Comédie) de Dante pour qui les Maltais ont une attention particulière. En 1966, il remporte les deux premières places de ce même concours avec Menz et Il-Ħadd fuq il-Bejt (Dimanche sur le toit)[c 47]. Cette publication se termine trente ans plus tard en 1959. Ne sont repris ici que trois des caractéristiques communes aux langues sémitiques et au maltais. Institutions littéraires et organismes de contrôle de la langue maltaise, Modifications morphologiques et syntaxiques, Comparaison avec l'arabe classique et l'arabe maghrébin, Comparaison avec le sicilien et l'italien, « Malte inaugurait la longue suite des temps qui ne fit d'elle que le reflet de l'histoire des autres », « Les habitants de Melita sont une colonie de Phéniciens, qui commerçant jusque dans l'océan occidental, firent un entrepôt de cette île, que sa situation en pleine mer et la bonté de ses ports rendaient très favorable pour eux », « après (la conquête) de l'île, Malte est resté une ruine inhabitée, Specimen Lingua Punicae in hodierna Melitensium superstitis, Phoeniciae linguae vestigiorum in Melitensi specimen, Society for Promoting Christian Knowledge, Damma tal-Kliem Kartaġiniż Imxerred fil-Fomm tal-Maltin u l-Għawdxin, Nuova Scuola dell’antica lingua Punica scoperta nel moderno parlare Maltese e Gozitano, Mylsen - Phoenico-Punicum sive Grammatica Melitensis, Maltese Grammar for the Use of the English, A Manual of Maltese Orthography and Grammar, Account of a Journey Made Thro’ Part of the Low Countries, Germany, Italy, and France, Dizionario portatile delle lingue maltese, italiana e inglese, Piccolo Dizionario Maltese-Italiano-Inglese, Catalogo dei Codici e Manoscritti inediti che si conservano nella pubblica biblioteca di Malta, English and Maltese Dictionary from A to L, Dizzjunarju Enċiklopediku mill-Ingliż għall-Malti u mill-Malti għall-Ingliż, Concise Maltese-English-Maltese Dictionary, Illustrissima Militia di San Giovanni Gierosolimitano, Jiġi żmien li fil-Wardija kull xiber raba’ jiswa uqija, Kummissjoni Liturġika tal-Provinċja Maltija, Kumitat Organizzatur Privat għat-Teatru Edukattiv Malti, Nhar il-Hadd li ġej, 14 ta' Novembru, fi-għaxra u nofs ta' filgħodu, issir l-ewwel laqgħa ta' din l-Għaqda fiċ-ċirkolo ta' l-Unjoni ta' San Ġużepp il-Belt, Strada San Paolo 266, Les plus anciennes traces de ces pasteurs sont retrouvées principalement dans la grotte de, « l'expression de communautés différenciées, […], chacune maîtresse d'un territoire géographique », L'explication communément acceptée veut qu'une surexploitation des terres et une diminution des ressources naturelles forcent la, « La première est l'île de Melita, éloignée de huit cents stades de Syracuse et qui a plusieurs ports très avantageux. et n. De Malte. Maltais [modifier le wikicode] Étymologie [modifier le wikicode] De l’arabe بنت, bint (« fille »). Ce n'est qu'en 1791 que sont publiés des poèmes en maltais. Huma mogħnija bir-raÄ¡uni u bil-kuxjenza u għandhom iÄ¡ibu ruħhom ma’ xulxin bi spirtu ta’ aħwa. Les Hospitaliers de l'Ordre, hommes cultivés s'il en est, ont aussi laissé leur marque dans le vocabulaire maltais. L'articulation de la langue maltaise se fait autour de 8 points et 7 modes d'articulation, 10 si l'on tient compte des prononciations faibles ou fortes. À l'intérieur de cette famille, elle fait partie du groupe des langues sémitiques[4]. La version du 12 février 2011 de cet article a été reconnue comme «. Petit chien d'agrément, du groupe des bichons. Les Phéniciens, grands navigateurs, utilisent Malte à partir du Xe siècle av. Dès 1941 Badger publie dans son journal une lettre sur le maltais dans l'enseignement. Quand les conseillers refusent d'accepter le budget de l'instruction publique, les lettres patentes du 3 juin 1903 annulent la constitution de 1887. L'archipel a parlé très certainement une langue ou un dialecte phénicien pendant cinq siècles et punique pendant deux siècles, peut être trois, conjointement avec le grec ancien pendant au moins deux siècles et peut-être avec le latin pendant huit siècles. Mettant en place un système de contrôle équivalent, l'administration coloniale britannique refuse quasi systématiquement toute autorisation pour la création d'une imprimerie. Plus de trente personnes sont présentes, une commission est rapidement créée et elle prend le nom de Għaqda tal-Kittieba tal-Malti (Association des écrivains maltais). Cet élargissement lexical a au moins deux conséquences qui tendent à gommer les traits les plus sémitiques du maltais : Dans la famille des langues romanes qui ont apporté leur contribution au lexique maltais, il est difficile de savoir laquelle est à l'origine de l'adoption. Le maltais actuel, qui est l'héritier de l'arabe maltais fait historiquement partie du siculo-arabe, avec le siqili (l'arabe sicilien, aujourd'hui disparu)[6], un des dialectes ifriqiyens arabes[7]. L'échantillon littéraire montre une utilisation moyenne des mots d'origine arabe de 94 %, celui-ci descend à 86,5 % pour le maltais parlé, à 73 % dans la presse écrite et tombe à 64 % dans la publicité. per agevolmente apprendere la lingua punica maltese, secondo San Giovanni tradotto in lingua italiana e maltese, Dizionario portatile delle lingue maltese, italiana, inglese, Vestiges of Arabic nomenclature in Maltese surnames, Some phonological changes in Maltese reflected in onomastics, La langue maltaise, un carrefour linguistique, Contacts de langues et complexification des systèmes, La dialectologie du maltais et son histoire, Le maltais et les interférences linguistiques, La langue maltaise et le passage à l'écriture, De quelques traits préhilaliens en maltais, Il Vangelo di Nostro Signore Gesù Cristo. De nos jours, l'inter-compréhension entre le maltais et l'arabe tunisien est tout aussi difficile et complexe qu'entre le français et l'italien, par exemple, d'autant plus que le maltais moderne intègre dans son vocabulaire des mots anglais, français, et italiens. Dans le passé, il a été considéré, la mythologie politique aidant, comme étant d'origine phénico-carthaginoise et non d'origine arabe, mais cette théorie est aujourd'hui abandonnée. Oui = Iva. Les Maltais créent des néologismes à partir de la langue anglaise pour couvrir toutes les notions nouvelles n'ayant pas d'équivalent dans le vocabulaire maltais. Kibir, qbir, signifie encore le diable dans le dialecte maltais, ce curieux débris de la langue punique (Michelet, Hist. Dialecte arabe maghrébin parlé à Malte par environ 300 000 locuteurs. J.-C.) ne possèdent une langue, le maltais, que depuis, au mieux, le IXe siècle, effaçant ainsi plus de 60 siècles de leur histoire. En outre, le maltais est particulièrement proche de l'arabe tunisien, à cause du lien historique entre la Tunisie et Malte et de l'influence du tunisien et de la langue romane d'Afrique dans l'arabe sicilien et plus généralement maghrébin, et les deux langues sont partiellement mutuellement intelligibles[3]. C'était une langue uniquement parlée, jusqu'au moment où des esprits éclairés ont cherché à en faire une langue écrite et littéraire. ». romaine,t. Par exemple, la racine [KTB] « écrire » donne dans les deux grandes langues sémitiques et en maltais : Exemples de construction de dérivés à partir de trois racines en maltais[103] : Une deuxième caractéristique morphologique que le maltais tient de ses origines sémitiques est le caractère flexionnel interne, avec la marque du nombre par brisure interne. La seconde île s'appelle Gaulos, voisine de la première, et néanmoins absolument entourée de la mer. Il est possible de faire état des registres d'un notaire du nom de A. de Manuele, datant de 1426, dans lesquels le maltais est appelé lingwa arabica et c'est dans un testament, datant de 1436 d'un certain Paul Peregrino, que le maltais est appelé pour la première fois par son nom de lingwa maltensi[c 1]. La France était le premier pays d'échanges commerciaux avec Malte et cette longue fréquentation des marins français explique mieux ces emprunts[63]. Cette période des temples prend fin avec la disparition des populations de bâtisseurs mégalithiques vers les années 2500 av. Dès 1791, les travaux d'un patriote longtemps exilé de Malte, Mikiel Anton Vassalli, appelé plus tard « le père de la langue maltaise », relient la langue maltaise à des racines phénico-puniques. Ses membres sont, pour la plupart, devenus des écrivains importants pour Malte à l'image de Dun Karm Psaila qui sera crédité du statut de poète national. Trois grandes périodes peuvent être distinguées dans l'évolution de la langue maltaise : le maltais sémitique ou arabe maltais, jusqu'à l'expulsion des Arabes de Malte, le maltais ancien, jusqu'à l'officialisation d'un alphabet, d'une orthographe et d'une grammaire en 1934, et le maltais moderne parlé aujourd'hui dans les îles. Mais devant la fronde de l'université, le gouvernement colonial reprend les choses en main, annule les mesures Mizzi et impose le maltais dans les écoles publiques[95],[96],[97]. Les premiers habitants de l'archipel maltais arrivent par mer depuis la Sicile, l'île voisine[Note 1]. La constitution de 1921 est abrogée en 1936, l’Istituto italiano di cultura est fermé, les agitateurs irrédentistes sont expulsés des îles et des publications en italien sont interdites[99]. Le maltais est devenu une des langues officielles de Malte en 1934, à côté de l'anglais, quand l'usage officiel de l'italien a été abandonné. Ce dernier phénomène est noté, en particulier par Brincat[116] mais il est encore très peu étudié. En 1922, Dun Karn écrit les paroles de L-Innu Malti (Hymne maltais) qui deviendra l'hymne officiel de Malte. La Première Guerre mondiale va calmer les conflits, car Malte fait tourner ses chantiers navals au maximum en apportant un bien-être économique avant de retomber dans le marasme économique dès la paix acquise et de retrouver tous ses problèmes linguistico-politiques[92]. Si l'on parle de pratique lexicale, il faudrait aussi prendre en compte une autre pratique qui tend à la création d'un pidgin dû au fort pourcentage de la population qui pratique un bilinguisme maltais-anglais. Leur présence durant quatre siècles[57] a permis de poser les bases de la langue maltaise. Son objectif est fixé[90] : Si elle propose en 1924 les règles qui font du maltais une vraie langue, elle agit aussi pour développer la littérature et le 1er novembre 1924 elle nomme une commission composée de Franġisk Saver Caruana, Guzè Darmanin Demajo, Guzè Darmanin Demajo et de Vincent Mifsud Bonnici avec pour objectif de préparer Il-Malti (Le Maltais), une revue littéraire présentée le 21 décembre 1924. Une forte communauté de langue maternelle anglaise réside à Malte et l’île a développé des possibilités de séjours linguistiques pour les jeunes. En 1829, dans le Journal des Sçavans, le célèbre linguiste français Antoine-Isaac Silvestre de Sacy, tout en reconnaissant l'importance des travaux de Vassalli, le contredit néanmoins en démontrant les racines arabes du maltais[c 10]. Or, le remplacement d'une langue par une autre n'a jamais, dans aucun pays, effacé la totalité des anciennes toponymies.